Aude Moyano

Aude Moyano

La parole est aux commissaires-priseurs de demain ! Aujourd’hui, Aude Moyano, stagiaire chez Maître Olivier Doutrebente à Paris présente leur vente du 15 mai prochain. Stagiaires dans des maisons de ventes, les élèves commissaires-priseurs seront amenés dans un futur proche à tenir eux-mêmes le marteau d’ivoire.

La peinture slave sera à l’honneur le 15 mai prochain à l’Hôtel Drouot à Paris.

Un important ensemble d’huiles sur carton et d’huiles sur toile provenant de la collection d’un amateur sera dispersé sous le marteau de Maître Olivier Doutrebente.

Les lots mis aux enchères offriront un vaste panorama du travail des artistes russes et ukrainiens de la seconde moitié du XXème siècle : paysages et marines, scènes populaires, natures mortes, portraits…

Les estimations oscillent entre 150 et 9 000 euros.

TOKAREV V. B. Khmelnitsky Huile sur toile, 1972 140 x 190 cm

Lot 6 (en couverture de catalogue) – TOKAREV V.- B. Khmelnitsky

Huile sur toile, 1972

140 x 190 cm

3 000 / 4 000 €

Au XVIème siècle, les cosaques constituaient des corps de mercenaires autonomes organisés en « sotnias » (centuries). Ces groupements s’étaient développés dans les steppes du bas Dniepr et étaient soumis à l’autorité d’un chef élu, l’ « hetman ».

En 1637, une guerre opposa les cosaques aux polonais sur la rive droite du Dniepr. Elle tourna à l’avantage de la Pologne qui soumit alors les cosaques de cette région.

Bogdan Khmelnitsky (1595-1657) fut élu à la tête du groupe en janvier 1648.

La persistance d’un modèle social contraignant pour la paysannerie poussa les cosaques à négocier avec Moscou et à affronter de nouveau l’armée polonaise. Les guerres de 1651 et de 1653 furent désastreuses pour les cosaques. Ces derniers redemandèrent la protection du Tsar qui aboutit au traité de Pereiaslav en janvier 1654, entérinant de fait leur allégeance à une nouvelle puissance dominante.

Bogdan Khmelnitsky est toujours resté très apprécié du peuple ukrainien pour son combat mené en termes de liberté, de protection des paysans et d’indépendance religieuse.

La légende ukrainienne fait ainsi de cette révolte la première occasion manquée pour l’Ukraine de devenir indépendante.

Certaines villes comme Kiev ont édifié un monument en sa mémoire, et son prénom, Bogdan, est très répandu en Ukraine.

0217

Lot 69 – SHELYUTA N.- Nature morte

Huile sur toile

90 x 120 cm

2 000 / 3 000 €

0310

Lot 95 – EFIMENKO V. – Après la pluie

Huile sur toile

75 x 85 cm

3 000 / 4 000 €


0406

Lot 144 – VYATKIN A.- Le chemin vers le futur

Huile sur toile, 1982

170 x 170 cm

9 000 / 10 000 €


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :